Beau Dommage (another Quebecois band from the same era as Harmonium) captivated us with songs such as "La complainte du phoque", "Le géant Beaupré" and "le blues d' la metropole", along with a long discography that spanned some 20 years.

Beau Dommage, literally translated, means "beautiful damage". I’ll ask my french confreres for the more appropriate term for the name of a group that was also synonymous with the Quebecois music revolution of the seventies.

"En soixante sept, tout etait beau.. C’etait l’année de l’amour, c’etait l’année de l’Expo"... The world’s eyes were upon us with Expo 67, one of the more ambitious projects attributed to Mayor Jean Drapeau./ Malgré ses défauts, la perception de son terme comme maire étant "megalomane", il y’a avait une perception à long terme, celui de Montreal comme ville internationale, de destination international touristique et sourtout économique. La rencontre de tout ces cultures pour une foire "exhibition" a fait que plusieurs personnes ont visitées, certains ont decidées de rester, et plusieurs ont decidées de revenir...

La guerre du Vietnam en pleine face, certains on décider de décamper le US pour le Canada. J’en connais quelques’uns personellement. Ils voyaient en nous une societé premièrement ouverte, prête a les accueillir, et aussi un pays reconnu pour sa tolerance et sa vocation d'etre "peace-keepers" au lieux d’etre aggresseurs.

Nous étions fières de les accueillir, ceux qui cherchaient la paix et non la guerre.

Dernièrement, je doit retrouver un adresse pour aller voir un client. Je suis accompagner d’une collegue de travail, et en revenant de notre rencontre, on essaye de prendre une rue moins achalandé de traffique. On croise la rue St. Vallier.. "7760 St. Vallier, Montreal"..me revient comme les paroles. "Est-ce possible qui a eu des "pélérinages" a cette adresse?", comme en avant de chez Serge Fiori? Je veut aller voir, mais on dois retourner au bureau.Je lui demande, une quebeçoise de souche qui est devenue une amie. Elle me parle de la journée que je l’ai surprise:

Dans notre travail, il y a souvent des surprises a dernière moment et on doit faire de notre possible pour completer le contrat. J’avais accepter de faire de la peinture cette journée- la, qui ne rentre pas dans mons travail habituel. Pour rendre le travail plus agréable, j’ai apporté des disques compactes pour qu’on écoute en travaillant. Un parmi ceux-la etait justement Harmonium. Elle s’est dit surprise qu’une anglophone comme moi écoutais de la musique quebecoise. On a travaillé toute la journée, l’un a cote de l’autre, toute en chantant.

Les paroles et les personnages de Beau Dommage sont peut-etre plus colorées que ceux d’Harmonium. Ils racontent les histoires du "Géant de Beaupre" et le pauvre petit "phoque qui s’ennuit."Quelle contraste entre l’un et l’autre, mais comme thème commun revient toujours des personnes (ou personnages) laissées de coté pour une raison ou une autre. Ils nous chantent de patience, de tolerance et d’acceptation.Je peut qu’imaginer un dialogue entre le Géant et le petit phoque, mais c’etait symbolique d’un temps au Quebec, un temps assez mouvementé dans notre histoire. C’etait vraiement "le blues d’la metropole".....